Connect with us

Actu

Pas de mise au vert possible !

En terme de revanche et de combat, c’est surement la série que tous les fans des Sixers espéraient. Place au spectacle !

Bill Streicher

Si l’on attendait le retour de la NBA avec patience, mais passion depuis des mois, c’était pour d’abord revoir du basketball. On ne pouvait quand même pas s’empêcher d’avoir en ligne de mire des matchs plus haletants que ceux de fin de saison régulière. Des duels où les joueurs donnent tout et où il n’y a pas de place pour les regrets. La période du « win or go home » est enfin là. 

Quelle série ! Adam Silver et ses équipes ont directement mis les petits plats dans les grands. On se serait contenté d’une petite série d’échauffement en amuse-bouche, mais non, c’est le plat de résistance d’entrée qui nous attend. En effet, c’est une série légendaire qui va nous être livrée.

Les Sixers contre les Celtics, la ville de Philadelphie face à celle de Boston !

Ce duel incite à bon nombre de questions, de pronostics, d’idées, d’envies … Pour mieux comprendre les enjeux de la série et déterminer avec le plus d’exactitude possible l’équipe qui en ressortira vainqueur, il serait malin d’analyser et de passer au peigne fin les saisons des deux équipes.

Étonnamment, nous n’allons pas le faire. Tout comme notre équipe fanion, nous tirons un trait sur cette saison régulière éreintante et nous ne voulons plus en entendre parler. La mauvaise intégration d’Al Horford ou la récurrente question du spacing, on les passe. La blessure de Simmons qui est un énorme handicap, on fait comme si ça ne comptait pas. Les millions de raisons qui tendent à montrer que les Sixers ne remporteront pas plus de deux matchs en playoffs, on ne veut pas y croire.

On ne garde donc que le meilleur et sur cette base, nous vous annonçons le futur score de la série.

Victoire des Philadelphia 76ers face aux Boston Celtics sur le score de 4 à 1 !

Vous l’aurez compris, on ne vous propose pas ici une preview de la série, mais bien un saut dans le futur. Armé de notre boule de cristal et d’un jeu de tarot , on vous détaille pourquoi et comment la bande à Brett Brown va survoler la série. Ça semble si simple.

Une taupe dans la maison verte ?

Avant tout, quoi de mieux avant de partir en guerre que de connaître avec exactitude les plans de votre ennemi ? Elton Brand avait tout prévu il y a déjà un de ça en rapatriant à la Philly la kryptonite de Joel Embiid, Al Horford. Ce dernier connaît mieux que quiconque comment fonctionne la maison verte et leur maître à jouer, Brad Stevens. Cet apport, encore plus lors d’une série de playoffs, va être extrêmement précieux. Anticiper des systèmes ou conseiller certains coéquipiers sur leurs adversaires, l’apport de Big Al sera peut-être aussi important sur le terrain qu’en dehors.

Brad Stevens et Al Horford quand celui-ci portait encore les couleurs de l’ennemi.

Joel Embiid va être inarrêtable

Quel joueur de Boston peut réellement ne serait-ce que penser stopper le Camerounais ? Aucun. L’équation est on ne peut plus simple, la victoire des Sixers passera par cette domination outrageuse. Assurément, Embiid doit imposer son physique chaque seconde passée sur le terrain. Ses qualités offensives individuelles ne sont plus à démontrer et lors de cette bulle, on a même pu voir de bien meilleures lectures de sa part lorsqu’il est doublé au poste bas. Boston va d’ailleurs surement utiliser ce moyen pour le tenter de l’arrêter, mais il est maintenant parfaitement capable d’y répondre. L’attente est haute et ses statistiques le seront tout autant. À première vue, sur la série c’est 34-15-4 que va poser le géant. Un carnage.

Seul moyen pour les verts d’arrêter Jojo.

Une défense étouffante sur les ailes

La défense sur les joueurs extérieurs de Boston est clairement une des clés de la série. Matisse Thybulle et Jason Richardson auront donc avant tout des missions défensives lors de ces 5 matchs. En conséquence, Brett Brown l’a déclaré, il est possible que le rookie soit aligné dans le 5 de départ. Le message est limpide, les Sixers veulent donner le ton en défense et c’est tantôt au poste de meneur tantôt sur les ailes que le travail doit se faire. Kemba Walker, Jaylen Brown et Jayson Tatum vont en avoir plein les pattes. En confiance, ce sont des joueurs redoutables. Sans cette confiance, ce ne sont plus les mêmes joueurs.

Il va y avoir des regrets dans le chef du Front Office de Boston.

Tobias Harris, plus qu’un second couteau

Les Sixers sont étonnamment la troisième attaque de la bulle à l’Offensive Rating et il faut que ça dure ! Tobias Harris va évidemment avoir la responsabilité d’assurer l’attaque sur les ailes et au poste 4 lors de séquences small ball. L’homme a peu d’expérience en playoffs et il est aujourd’hui temps pour lui de montrer qu’il est un des meilleurs joueurs de cette ligue. En fait, sa réussite comme celle de l’équipe aux shoots longue distance seront primordiale. Accablés en défense par la présence physique de l’équipe bleue, les verts vont devoir faire des choix et laisser obligatoirement des opportunités à l’extérieur de la peinture. La sanction sera à haut pourcentage. Encore mieux, il pourrait ne pas être le seul à faire tomber la pluie. En fonction des temps de jeu et des rotations établies, Korkmaz, Scott, Milton et compagnie se chargeront de planter eux aussi quelques banderilles.

Tobias Harris aura carte blanche pour shooter de loin.

Une masterclass au coaching

Le rôle des coachs est souvent bien plus essentiel en playoffs que durant la saison régulière. C’est pourquoi les matchs se jouent souvent sur des détails et les ajustements sont primordiaux. Fort de son expérience emmagasinée l’année dernière, Brett Brown est prêt à lâcher les chevaux. En plus, sans Ben Simmons, il peut laisser aller son imagination et dessiner de nouveaux schémas. Ces surprises peuvent surprendre Brad Stevens, grand coach parmi les grands coachs. Il est également temps pour lui d’éteindre le feu des critiques. De plus, Il sait que c’est dans les grands moments que se montrent les grands hommes. On ne verra que lui !

Moment de gloire tant attendu pour quelqu’un qui le mérite.

& tout le reste …

En bref, il est possible de continuer comme ça toute la nuit, mais le premier match de cette série tant attendue est déjà ce soir. Fini les « blablas » et place au spectacle. Tout le monde attend ce moment depuis plus d’un an !

Au fond, on ne tient plus en place. Comme nous, n’hésitez pas à plonger dans l’univers de la hype, avec nos amis de « Did The Sixers Win ».

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles

La redac de 76ers France

More in Actu