Connect with us

NBA Draft

Profil Draft 2021 n°2 : Quentin Grimes (Houston Cougars)

Profil de Draft n°2 consacré à Quentin Grimes, guard chez les Houston Cougars.

21 ans
Junior
196cm – 92kg
Guard
Houston Cougars

Qu’il est loin le freshman timide de Kansas…

Attendu comme un futur One and Done et Lottery Pick après une carrière en High School et dans les sélections de jeunes sous les feux des projecteurs, Quentin Grimes débarque à Kansas en 2019 avec un statut de future star.

Malheureusement, l’aventure chez les Jayhawks sera de courte durée dans un environnement et un collectif au sein duquel il n’a jamais trouvé sa place. Arrivé à Houston par transfert, le leader actuel des Cougars a, loin des regards, reconstruit le joueur qu’il était, pour enfin décoller ?

Une superstar en jeunes devenu 3&D.

Même si on lui voyait et prédisait plus jeune un avenir de créateur et shot-maker elite, Quentin Grimes a su se réinventer pour ré exister. Et c’est aussi cet aspect qui me plait particulièrement chez lui.

Son scoring s’articule principalement autour de son shoot. En progression constante avec cette confiance retrouvé et un rôle qui lui colle mieux à la peau, le natif de The Woodlands au Texas, tournait cette saison à 17,8pts/match (contre 8,4pts en Freshman à Kansas et 12,1pts en Sophomore à Houston). A longue distance, c’est pareil avec une belle évolution à 40,3% sur + de 8 tentatives/ match ! Seul 3 joueurs cette année ont marqués + de 100 3pts sur la saison : Spencer Littleson de Toledo 103, Max Abmas la révélation d’Oral Roberts avec 100 et donc Quentin Grimes avec 100 également.

Sa portée est totalement adapté à la NBA car il n’a clairement pas peur d’envoyer au delà de la ligne universitaire. Signe encore d’une confiance retrouvé, il n’est pas non plus hésitant lorsqu’il est contesté ou que l’aide arrive fort pour le gêner.

C’est ce qui permet aussi à Quentin Grimes d’être un shooteur de volume avec des matchs à + de 15 3pts pris comme le 25 Février dernier lors de la victoire face à Western Kentucky (avec un 8/16 !)

Si l’ancien pensionnaire de Team USA U18 peut se permettre ce choix de shoot c’est qu’il possède une mécanique cadré, bien aligné avec son corps et qui lui permet également de se recentrer parfaitement lorsqu’il en a besoin. Son agilité sur les shoots pris en mouvement en sortie d’écran en témoigne. Le ballon est haut, et le lancé rapide. Adjugé, Vendu !

Même si il est aujourd’hui vu comme un excellent 3&D possible en NBA, Quentin Grimes est un self créateur capable. Les responsabilités donnés par coach Kelvin Sampson et la confiance de ses coéquipiers lui ont permis de reprendre confiance dans ce secteur de son jeu et démontré sur certains flashs (seulement 10% de ses situations offensives) pourquoi il était perçu comme un des plus grands talents du pays.

En revanche, sur son passing game, il doit travailler beaucoup plus que ce que nous avons entrevue (pas grand chose…). Mauvaises lectures et impatience criante ont ternis la lecture de sa feuille de statistiques avec un ratio assist(2,0)/turnover(1,8) de 0,2. Largement insuffisant. Mais vu la capacité de travail du jeune homme, pourquoi ne pas espérer une vrai développement de cette partie de son jeu ?

Comme cette passe pour le pivot de Utah State Neemias Queta lors du Draft Combine.

Idem sur son jeu vers le cercle, on aimerait le voir être encore plus agressif sur ses drives et donner à son jeu beaucoup plus de variété et amener de l’incertitude.

Et même s’il a énormément progressé sur le nombre de fautes provoqués et de lancers tentés (3,8/match cette saison à 78,8% contre 1,4 en saison Freshman à 60,3%), Grimes doit faire encore mieux avec les outils qu’il a sa disposition.

Un défenseur redoutable et redouté.

Autre domaine dans lequel il excelle : Défense sur l’homme. (90,1 de Defensive Rating cette saison)

Doté d’un physique prêt aux joutes NBA, le protégé de Kelvin Sampson, a fait étalage de toutes la panoplie d’un excellent défenseur de périmètre. (Il limite notamment ses adversaires à 20% de réussite à 3pts quand il les défend et conteste)
D’abord des appuis bas toujours réactif, de l’instinct et une sensibilité forte pour rentrer dans la tête de son adversaire, un haut du corps très solide qui lui permet de ne jamais subir au contact, et une mentalité défensive ancré dans laquelle il met toujours beaucoup de pression et d’intensité dans les duels 1 vs 1. Il peut aussi aider et arrive très fort sur les closes-outs sans pour autant se jeter et mordre aux feintes. Ce sont aussi toutes ses qualités défensives qui font qu’il est particulièrement efficient sur Pick & Roll, ou il forçait une balle perdue sur 30% de ces situations défendues.

Ce n’est pas pour rien que Houston était la deuxième défense du pays (Div1) derrière Les Ramblers de Loyola-Chicago, et tenait ses adversaires à 58pts.

Autre signe de sa forte implication collective sur le terrain avec une stat qui saute directement aux yeux: sa capacité à prendre des rebonds. Car oui Quentin Grimes, en partie grace à une excellente envergure et de bonnes qualités athlétiques, est ultra présent dans ce secteur avec 5,7 prises. On peut aussi y voir un vrai feeling et un sens du placement visiblement développé. Plutôt que de partir vite de l’autre côté du terrain jouer la carotte, il préfère faire le sale boulot sous le panneau. On appréciera évidemment !

 

Une rotation solide disponible au second tour.

Aujourd’hui, regonflé à bloc par ces deux saisons de très bonnes factures chez le second de la Conférence ACC, Quentin Grimes a démontré à ceux qui pouvaient en douter encore qu’il n’était pas fini.

Si les Cougars ont fait leur retour au Final Four après 37ans de disette et ressemblaient à une équipe effrayante défensivement et capable d’arrêter toute attaque se mettant sur sa route, c’est en grande partie grace à lui.

A l’aise avec son shoot, confiant à nouveau en ses capacités, le Texan propose un profil de joueur plus mature, posé qui se connait parfaitement et saura rester dans la partition qu’aura choisi son futur Coach.

Son parcours ces dernières années démontre une faculté importante à se remettre en question, à être humble tout en restant focus sur le travail à accomplir.

C’est un vrai joueur d’équipe comme les franchises aiment en avoir, prêt à se sacrifier dans les taches obscures qui aideront à valoriser le collectif, ce qui lui donnera un rôle au niveau supérieur.

Évidemment porté par sa défense sur l’homme et sa capacité à sanctionner à longue distance, Quentin Grimes possède un avenir en NBA. Et nulle doute que les Front Office avisés coucheront son nom sur la liste des joueurs à suivre en début de second tour (même fin de 1er pour moi).

Pour les 76ers, son profil fera sans doute sens car capable rapidement d’apporter de sérieuses minutes au sein d’un collectif qui a besoin de se régénérer après une nouvelle désillusion en play-offs.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles

La redac de 76ers France

More in NBA Draft